Catégorie : Tracts

Les milliards pour la guerre, ça suffit ! Confiscation de ces milliards pour l’école, les hôpitaux, les services publics !

Les milliards pour la guerre, ça suffit ! Confiscation de ces milliards pour l’école, les hôpitaux, les services publics !

Le 26 avril, les agences de notation Moody’s et Fitch – qui mesurent le risque de non-remboursement
de la dette d’un État – ont rendu leur verdict : la note de la France n’a pas été dégradée.
Immédiatement, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a publié un communiqué indiquant que cette décision était un encouragement à poursuivre les coupes dans les services publics.
… Qui va payer ?

Lire la suite
Suppression des catégories A, B et C, salaire « au mérite », « lever le tabou des licenciements », Le gouvernement déclare la guerre aux fonctionnaires !

Suppression des catégories A, B et C, salaire « au mérite », « lever le tabou des licenciements », Le gouvernement déclare la guerre aux fonctionnaires !

Le 9 avril, le ministre de la Fonction publique Guerini a annoncé un projet de loi qui supprime les catégories A,
B et C, instaure le salaire au mérite et « lève le tabou des licenciements ». Des réunions sont d’ores et déjà prévues avec les syndicats de la mi-avril au 20 juin…

Lire la suite
Pas un sou, pas une arme, pas un homme pour la guerre !

Pas un sou, pas une arme, pas un homme pour la guerre !

Pas un jour ne passe sans une déclaration d’engagement dans la guerre de la part du gouvernement
français.
La dernière en date : le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a revendiqué la participation militaire de la France à la défense d’Israël contre l’envoi de missiles iraniens dans la nuit du
13 au 14 avril, affirmant : « Ce sont les Iraniens qui ont attaqué Israël » (France 2, 14 avril)…

Lire la suite
Accès aux soins Attal a trouvé des « solutions »

Accès aux soins Attal a trouvé des « solutions »

Le 6 avril, Attal a annoncé ses « solutions » pour régler le problème de plus en plus dramatique de l’accès aux soins.
Sans surprise, le gouvernement décide de réduire les services rendus à la population et de prendre dans la poche des assurés sociaux.
Parmi les mesures annoncées :
Plus besoin de médecin pour avoir des médicaments ; Aujourd’hui, seul le médecin peut délivrer une ordonnance. À partir de juin, les pharmaciens pourront délivrer des antibiotiques en cas d’angine et de cystite simple. Jean-Paul Hamon, président d’honneur de la Fédération des médecins de France, dénonce une « mesure qui se fera au détriment des patients » qui ne seront plus examinés…

Lire la suite
Macron organise le tri social des jeunes et prépare en même temps le pays à la guerre

Macron organise le tri social des jeunes et prépare en même temps le pays à la guerre

Le ministère a osé publier le 17 mars son arrêté organisant le tri social des collégiens, dès la 6e, en « prenant à part » – pour reprendre les termes de la ministre Belloubet – les élèves en difficulté en mathématiques et en français.
Il s’agit, de fait, d’enfermer dès 11 ans ces jeunes dans une logique d’échec scolaire jusqu’à leurs 16 ans, de leur interdire – pour ceux qui n’auront pas le brevet des collèges – l’accès direct en seconde générale et technique ou en seconde professionnelle, et de les parquer dans les classes de « prépa lycée ». Il s’agit de promettre ces jeunes à l’exploitation la plus directe, sans diplôme.
Ces mesures sont en lien avec la politique va-t-en-guerre de Macron et de son gouvernement. La généralisation du SNU (Service national universel) pour les élèves de seconde est ainsi programmée en 2026, juste après la mise en place généralisée des classes de prépa lycée en 2025-2026. Il s’agit donc, aussi, avec ces mesures du « choc des savoirs » de créer un vivier de recrutement pour l’armée.

Lire la suite
Ce qui coûte cher, c’est la guerre, pas les chômeurs !

Ce qui coûte cher, c’est la guerre, pas les chômeurs !

Le 27 mars, Attal a annoncé une énième réforme de l’assurance chômage.
Une nouvelle fois, le gouvernement envisage :
• La réduction de la durée maximale d’indemnisation « de plusieurs mois »
(passer de 18 mois à14,5 mois) ;
• l’augmentation du temps travaillé pour avoir droit aux allocations chômage ;
• la diminution du montant de l’allocation.
Cette nouvelle réforme va enfoncer encore un peu plus les chômeurs, considérés comme des « profiteurs », en les réduisant à la misère ou en les contraignant à accepter n’importe quel boulot…

Lire la suite
Pas un sou pour la guerre !

Pas un sou pour la guerre !

Le 27 février, le Parlement européen a voté à la quasi-unanimité* 50 milliards d’euros pour la période 2024-2027 pour financer la guerre en Ukraine.
Le 3 mars, en France, le ministère des Armées a publié la liste et le montant des armes françaises livrées en Ukraine, soit « un soutien de plus de 3,8 milliards d’euros entre le 24 février 2022 et le 31 décembre 2023 ». Sans oublier les 3 milliards d’euros promis par Macron à Zelensky mi-février. Des sommes considérables qui s’ajoutent à la Loi de programmation militaire (2024-2030) de 413 milliards d’euros.
Dans le même temps, le gouvernement
décide de couper 10 milliards d’euros dans les services publics et de s’en prendre à nouveau aux chômeurs et aux malades…

Lire la suite
Non, Monsieur Macron, vous ne nous entraînerez pas dans votre sale guerre !

Non, Monsieur Macron, vous ne nous entraînerez pas dans votre sale guerre !

Le 26 février, Macron a déclaré à propos de la participation de troupes françaises et de l’OTAN à la
guerre en Ukraine que « rien ne doit être exclu ».
Le 27 février, le Premier ministre confirme : « On ne peut rien exclure dans une guerre qui agit au
cœur de l’Europe. »
Le ministre de la Défense ajoute que certaines actions militaires « pourraient nécessiter une présence (de soldats français) sur le territoire ukrainien »…

Lire la suite
10 milliards de coupes dans le budget de l’État Une politique au service de la classe capitaliste

10 milliards de coupes dans le budget de l’État Une politique au service de la classe capitaliste

Deux mois après son adoption, le budget 2024 a été
amputé de 10 milliards d’euros au nom du « remboursement de la dette ».
Les coupes annoncées par le ministre de l’Économie
Bruno Le Maire le 18 février ont été validées par un décret publié le 22 février.
Contrairement à ce que prétend Le Maire, toute la population est concernée : parents, enseignants, malades,
personnes en situation de handicap, chômeurs, jeunes,
artistes…

Lire la suite
Budget 2024 – 10 milliards d’euros supplémentaires – pris dans la poche des travailleurs

Budget 2024 – 10 milliards d’euros supplémentaires – pris dans la poche des travailleurs

Le 18 février, au prétexte d’une prévision de croissance revue à la baisse, le ministre de l’Économie,
Bruno Le Maire, a annoncé 10 milliards de coupes supplémentaires dans le budget de l’État pour 2024 (deux mois après son adoption).
10 milliards pour rembourser la dette et ainsi obtenir une bonne note auprès des agences de notation financière Fitch, Moody’s et Standard & Poor’s qui doivent rendre leur verdict en avril et mai…

Lire la suite